Radiothérapie

Les missions du service de radiothérapie sont d’assurer des traitements de qualité, en référence avec les dernières données scientifiques avec une technologie adaptée et dans les meilleures conditions de sécurité.

Aujourd’hui, Le CHBS propose des appareils de dernière génération avec l’objectif de :
> Optimiser le service rendu aux patients,
> Proposer de nouvelles pratiques de traitement (IMRT,VMAT),
> Garantir une prise en charge sécurisée,
> Respecter les critères de bonnes pratiques issus des réflexions de sociétés savantes (ASN, AFPPE, SFRO,SFPM),
> Réduire les délais de prise en charge,
> Intégrer les évolutions des soins (prise en charge et délais) par rapport à la demande territoriale.

Perspectives

Le centre de Radiothérapie posséde 3 accélérateurs linéaires :
> 3 Truebeam

Avec la présence de l’imagerie intégrée pour le contrôle en routine des traitements. Un scanner dédié facilitera l’organisation des simulations et la gestion des positionnements spécifiques.

> La radiothérapie guidée par l’image

Un dispositif radiologique est intégré à l’accélérateur de particules, ce qui permet de contrôler la position exacte de la zone à traiter d’une séance à l’autre.
La radiothérapie conformation elle avec modulation d’intensité. Cette technique consiste à faire varier la forme du faisceau au cours d’une même séance pour s’adapter précisément au volume à traiter, et ce même s’il comporte des « creux » ou des concavités (une tumeur en forme de fer à cheval située autour de la moelle épinière par exemple).
> La radiothérapie asservie à la respiration
Il s’agit de prendre en compte les mouvements de la respiration pendant l’irradiation du thorax ou du haut de l’abdomen par exemple. Il existe plusieurs solutions :

– Demander au patient, qui visualise sa respiration sur un écran, de la bloquer pendant quelques dizaines de secondes, à un moment précis de son inspiration ;

– Laisser le patient respirer normalement et n’irradier la tumeur que quand elle se présente devant le faisceau d’irradiation ( c’est ce qu’on appelle aussi le « gating », du mot « gate », c’est-à-dire porte en anglais.)

Les nouvelles technologies disponibles depuis 2014 :
– IGRT,
– IMRT,
– Gating respiratoire.
– Ces nouvelles technologies se sont enrichies de la stéréotaxie (radiothérapie chirurgicale).

Poursuite du développement du projet régional de recherche clinique

Informations

Localisation 
> Rez-de-chaussée : consultations 1
> Rez-de-jardin : plateau technique