Les pathologies des glandes salivaires

Dr Christine Martins-Carvalho

Les glandes salivaires ont pour fonction la sécrétion de la salive. On distingue les glandes salivaires principales (glande parotide, glande sous maxillaire et glande sublinguale) et les glandes salivaires accessoires millimétriques et disséminées au sein de la muqueuse de la bouche et de la gorge.

Les infections et les lithiases (ou calculs) représentent la plus grande partie des pathologies des glandes salivaires. En cas de lithiase, on assiste à une augmentation de volume de la glande plus ou moins rapide, parfois au décours d’un repas soit devant l’oreille soit sous l’angle de la mâchoire. En cas d’infection, fièvre et rougeur s’y associent.

Les examens complémentaires de type échographie, panoramique dentaire voire scanner aident à préciser le diagnostic et le traitement peut s’appuyer alors sur une antibiothérapie associée à des antalgiques et une bonne hydratation du patient.

Lorsqu’une lithiase est identifiée, il existe des techniques récentes d’extraction endocanalaire qui permettent d’éviter une chirurgie externe.

Plus rarement, certaines pathologies auto-immunes, comme le syndrome de Gougerot-Sjogren, provoquent des inflammations chroniques des glandes salivaires et notamment parotidiennes.

Moins fréquente, la pathologie tumorale, bénigne ou maligne, est une indication à une exploration chirurgicale avec ablation de la glande et examen histologique pour déterminer la nature bénigne ou maligne du nodule. La parotidectomie est la technique chirurgicale permettant l’ablation de la glande parotide. La sous maxillectomie est la technique chirurgicale permettant l’ablation de la glande sous maxillaire.