Maternité-obstétrique

Le service est réparti entre les unités et activités suivantes :
> Les consultations externes :
– Suivi de grossesse,
– Préparation prophylactique à l’accouchement (entretien prénatal précoce individuel, cours collectifs, piscine, yoga, atelier de portage bébés), cours d’alimentation du nouveau-né, réunion d’information des aides à l’arrêt du tabac, séances d’acupuncture,
> Consultations post- séjour mamans/bébés, séances de rééducation périnéale, atelier de massage bébés,
– L’hôpital de jour (HDJ) de gynéco- obstétrique,
– Le suivi des grossesses pathologiques (chambres individuelles),
– L’accueil urgence gynéco- obstétrique 24H/24,
– Le bloc obstétrical,
– Les suites de couche (4 chambres sont réservées aux soins courants de néonatologie).

MISSIONS

Le service accueille essentiellement une population féminine en âge de procréer, les nouveau-nés de moins de 28 jours, et les couples ayant un projet de grossesse dans le service d’AMP dans le cadre de prise en charge de stérilité.
La maternité répond à des missions de prise en charge programmées dans le suivi des grossesses physiologiques et pathologiques, et le suivi post- accouchement des mères et de leur enfant, elle répond également à des missions d’urgence avec l’accueil urgence gynéco-obstétrique ouvert 24h sur 24. Maternité de niveau 2b : prise en charge des nouveau- nés à partir de 32 SA de grossesse selon le plan de périnatalité (en deçà de ce terme, en cas de nécessité un transfert peut être envisagé sur les établissements de niveau 3).

Pathologies prévalentes

Consultations externes :
Consultations de gynécologie, consultations prénatales (entretien prénatal précoce) et suivi des grossesses pathologiques, suivi échographique et de diagnostic anténatal en partenariat avec les CHU référents, préparation prophylactique à l’accouchement et à la parentalité.
> HDJ d’obstétrique :
Suivi des grossesses pathologiques à moyen risque : le diabète gestationnel, les retards de croissance intrautérin, les hypertensions artérielles, les grossesses gémellaires, menace d’accouchement prématuré stable et termes dépassés, PEC des interruptions médicales de grossesse (IMG) et de morts foetales in- utéro (MIU).
> Grossesses pathologiques :
Hospitalisation complète des grossesses à haut risque : pathologies retrouvées en HDJ, avec une notion de surveillance rapprochée.
> Accueil urgence gynéco- obstétrical :
Urgences gynécologiques et obstétricales 24h sur 24h : Suspicion de GEU, fausses-couches, menaces d’accouchement prématuré… Début de travail, saignements, douleurs abdominales en lien avec un problème gynécologique.
> Bloc obstétrical :
Surveillance des parturientes en travail, réalisation de l’accouchement par voie basse naturelle ou instrumentale, césariennes en urgence et programmées, PEC du nouveau-né, surveillance du post-partum immédiat et du nouveau-né, PEC des hémorragies de la délivrance dans le post-partum immédiat et à distance. Activité : 3000 naissances par an, dont 16,5 % de naissances par césarienne.
> Suites de couche :
Prise en charge des patientes et de leurs nouveau- nés après un accouchement par voie basse et par voie haute. Surveillance de l’allaitement maternel (60 % des patientes), des risques thromboemboliques et infectieux, de la mise en place du lien mère-enfant.

Spécificités

Les patientes peuvent envisager un retour à domicile à partir de 48H avec le concours des sages-femmes et praticiens libéraux, de l’HAD et de consultations postséjour sur site. Le centre périnatal de proximité de Quimperlé propose également une partie de ces activités pour la population de ce secteur.
> 42 % des patientes sortent dans le cadre de ce dispositif (5% à 48 Heures, le reste à partir de
72 heures),
> Coanimateur du réseau de Périnat 56.

Informations

Localisation : Pôle Femme-Mère-Enfant
> 2ème étage : le service de suites de couche
> 1er étage : hôpital de jour gynéco-obstétrique, Grossesses pathologiques, accueil urgences gynécoobstétrique, le bloc obstétrical
> Rez-de-chaussée : consultations